掌上百科 - PDAWIKI

 找回密码
 免费注册

QQ登录

只需一步,快速开始

查看: 2465|回复: 2

[语言讨论] 几首法语诗、歌的翻译-原创

[复制链接]
  • TA的每日心情
    奋斗
    2018-5-18 05:02
  • 签到天数: 27 天

    [LV.4]偶尔看看III

    发表于 2018-5-27 02:07:31 | 显示全部楼层 |阅读模式
    本帖最后由 GL_n 于 2018-5-27 06:51 编辑
    2 U' M9 K8 G0 M: ?! ~
    " V' j1 w/ ~; k2 M( F' F4 }
    6 ]( h& g# X7 W2 K$ jDans ce qui suit, je traduis une chanson ainsi que quatre poèmes français en chinois, et toutes les suggestions sont bienvenues!
    # L4 y  @! N% j" k' m  H: p' o
    ' W5 G7 z7 [: T1 a1,  ♪ Et Si Tu N'existais Pas 8 a% Q5 i! a7 K. T
    2 Z' N8 G) ^, P3 I- C0 n9 ?
    6 v. \8 v7 t: u. l8 ]8 k8 N
    ! B0 e! a7 u% h. ]
    Paroles de ♪ Et Si Tu N'existais Pas ♪
    ) e6 _  P$ q' V9 U5 i: n  p9 V7 l" A
    Et si tu n'existais pas; I+ a' I5 o5 u% r5 \& r+ _5 V" t! O
    Dis-moi pourquoi j'existerais?) H, x/ V# q* p9 J( j
    Pour traîner dans un monde sans toi8 h- z0 G  t2 }4 [
    Sans espoir et sans regret
    : R) n1 H3 J# ?+ iEt si tu n'existais pas
    . ~: M3 s* t9 C7 F* ]1 h, uJ'essaierais d'inventer l'amour: {( V7 S9 D+ P# v- b
    Comme un peintre qui voit sous ses doigts: c0 R0 U. ?5 K' `9 b
    Naître les couleurs du jour$ e3 X" W" L) V7 X: @$ e$ t
    Et qui n'en revient pas3 T3 f) ?% W3 x1 s! e; t* d) [& T

    2 `1 ?0 G# B) e- u" eEt si tu n'existais pas
    " s5 w, q% W2 A" ]Dis-moi pour qui j'existerais?7 G& q, D: S0 M! U5 O: ]
    Des passantes endormies dans mes bras
    0 L8 R9 `+ ^* `7 I9 h9 M) hQue je n'aimerais jamais
    " [: n- z8 S  c4 d  [Et si tu n'existais pas
    9 w* Y6 ~7 b6 S# G0 f* G2 B5 g2 }Je ne serais qu'un point de plus
    5 ]1 j0 v( e- E4 ?Dans ce monde qui vient et qui va1 T7 i$ `- Q& G7 ^6 u* z6 W  Q
    Je me sentirais perdu! l; N4 o6 G+ a6 j3 f, ~* R
    J'aurais besoin de toi! f1 V: k( O" v, h, l! u: [

    ) F1 u; @; P6 J1 i- w1 l# FEt si tu n'existais pas
    2 i" Y& D1 |9 ?& MDis-moi comment j'existerais?( A- w7 @- f; [& X1 }
    Je pourrais faire semblant d'être moi
    6 a$ i1 b5 G$ s2 T8 z) h6 CMais je ne serais pas vrai; ]( }1 O. U, O( ]% u- x  t
    Et si tu n'existais pas5 N3 E+ o/ c4 Y; q2 i
    Je crois que je l'aurais trouvé9 W0 M+ ]& A, \( B& l0 d1 o
    Le secret de la vie, le pourquoi5 q2 P4 c  g( x; x
    Simplement pour te créer3 ?" F# E7 S8 N5 V
    Et pour te regarder
      e, x; D3 L7 E8 B$ v; G/ I0 r/ P. L- t9 f& m7 M8 p
    Mm mm mm mm mm mm mm
    # L+ ~& X" \0 P+ Y7 wMm mm mm mm mm mm mm
    * r# R4 y" k) K1 D4 z7 [8 E4 A! l" t
    Et si tu n'existais pas" o! `. m3 Q1 ?
    Dis-moi pourquoi j'existerais?  h% Y; w% [6 S& s+ U9 O) W
    Pour traîner dans un monde sans toi
    % A0 V1 H. [6 `! q; t- v# G, uSans espoir et sans regret
    * }/ z! b5 d3 {* q. r4 t  XEt si tu n'existais pas
    7 M+ q2 W1 j5 s; ^" MJ'essaierais d'inventer l'amour0 |6 }+ @) `. [$ z
    Comme un peintre qui voit sous ses doigts
    6 q$ I/ q; u; w$ H: k( E0 rNaître les couleurs du jour
    ( i& N4 U7 \, rEt qui n'en revient pas
    ) i3 `1 {: T: k& b" e

    ( z& I1 c' B# A$ G2 ]" v" D% h

    ( B  D" u! [6 q( D6 x+ v  A
    ! f8 S3 M9 _7 Y% E; r; i* uLa chanson <<Et Si Tu N'existais Pas>> se chante par Joe Dassin qui est un chanteur célèbre, compositeur et écrivain américano-français.  Cette chanson est l’une des plus belles chansons, celle qui me rend zen. J’aime tellement celle que j’ai envie de traduire en chinois, pour que tout le monde puisse chanter celle-ci tranquillement et avec plaisir. La traduction en chinois de la chanson est comme suit:
    ; F! `8 m# i+ D2 S
    * s1 s: ~+ X) T( v8 N9 o0 a) D& @0 l

    7 F; h$ p1 f+ \& g& x如果世间不曾有你 - 乔·达毶
    * g: a* M( O4 l% d7 ^
    / c3 d( y+ j- Z' O& H1 M+ P如果世间不曾有你,告诉我,我还有什么理由存在呢? 难道就为了苟延残喘于这个世界,这个没有你,没有希望,甚至没有抱怨的世界?! W) x+ c& o" N- `; p
    如果世间不曾有你,我会试着画出爱来以居此生,就如画家指尖,可流出天光一色,然而这一切,都不再了。% p$ N5 C) p: B: c

      s: k0 M/ L3 Y  R  K1 [; U如果世间不曾有你,告诉我,我之存在又是为了谁?匆匆的行人,好似沉睡在我臂弯,我却从未施之以爱。- P) k- Y. d0 n- K
    如果世间不曾有你,我只好孑然一身,在这个世界里来,在这个世界里往,我感到从未有过的迷惘,我需要你。' p" r) m+ l, r4 b/ v  {- w" p

    ' c  x* E8 \  \8 i0 @6 M/ e如果世间不曾有你,请告诉我,我该如何活在这个世上?我会魅装自我,却没有一副面孔是真实的我。
    ( K& o  v5 F0 I# J4 s0 h, Q如果世间不曾有你,我愿自欺的怀想,我已经发现了生活的秘密,万物的理由,只为与你在想象中晤言的一晌贪欢。
    ) \7 \0 Z9 {8 N2 o$ X/ h& W2 b, p" F( A
    如果世间不曾有你,我会试着画出爱来以居此生,就如画家指尖,可流出天光一色,然而这一切,都不再了。

    2 j- }7 p* v2 o7 C  H1 K' @, e. _9 n+ E& l; |( j6 C
    , q7 o" H' W( R6 v/ N+ O' }% F0 `  D
    3 J6 X  W6 l% V8 g
    2,   ♪ Le Jardin
    - ^- n) b% r7 K- N7 J% G
    . N2 i7 a: S7 Y9 G; o2 V! J! V  @$ s9 G5 F$ Y& j
    Jacques Prévert (1900-1977) est un poète, scénariste, parolier et artiste français. Paroles (1946) est son premier recueil de poèmes, celui qui est depuis lors célèbre dans le monde francophone. Il aime à composer ses poèmes en langage familier et faire le jeux de mots souvent. Outre les thèmes abordés, le recueil Paroles est également novateur, atypique et détonant, par sa forme et son style, comme on sait, celui qui comporte 95 textes non ponctués de forme et de longueur très variées. Le Jardin est un poème dans Paroles, comme on voit ci-dessous, celui qui est très court et décrit un stéréotype, le moment du baiser, mais Prévert l’éclaire sous un temps spécial: le matin dans la lumière de l’hiver, et en un lieu particulier: le parc au matin original en hiver.3 G! f+ d* O- M- M& |, C* w
    # C4 b3 R1 `6 q. l
    & \  r; B9 N! {0 X% h) q. A
    6 ~  ?0 H" g: v7 t
    Le Jardin
      E; P1 }# i. E) t3 d1 K  ~& D) b, _) y
    Des milliers et des milliers d’années
    . r) A" r  U2 e. ]Ne sauraient suffire
    % i; a+ |% [0 [% n' J2 k2 y, [Pour dire
    5 T, B" L  v, o7 J. _0 D; ?La petite seconde d’éternité% `) Z' v  J7 v, p: Q# Q- m
    Où tu m’as embrassé1 G. D/ g: b* O6 y% F* I5 H: e
    Où je t’ai embrassée
    - e; Q' E0 w7 a/ d( @; D8 kUn matin dans la lumière de l’hiver
    % Q( b* ?1 I5 f+ xAu parc Montsouris à Paris% X3 U! `, @* q8 H/ X
    A Paris, I! w* a) @3 A7 m& V) S4 X
    Sur la terre
    : c* E( Z- g  A4 v/ n. @La terre qui est un astre- P' y# s  X' M) h( B

    3 V+ }. [* H; U" Z1 v, V
    7 r$ t' l  B/ u, o

    9 I6 a1 @& p, }: G0 J
      e0 k8 w. X! B7 Q9 A3 I! N
    花园-普黑魏赫
    - C, m" Y" K8 E' \' s9 n  W+ q  q7 ?5 R4 N+ K6 J& w+ c9 B, H5 L+ c0 ^
    经年复经年,难以诉说那,永恒的瞬间) L  o% J& d$ m/ I
    你拥抱着我,我亲吻着你
    ' W3 d% z3 H% o在冬日的晨光里,在晨光下的蒙苏礼公园,流淌着巴黎的盛宴9 f  K( r0 Z0 T  H
    巴黎,巴黎是大地之眼" N3 C7 _+ |+ M5 ^* d
    大地,大地是星辰之幕

    ( Y; n4 V( _0 i+ `0 l" T9 [2 Z& n4 i( }. |& H( Z* ^9 @, X7 f; `
    % Z, I* @& e$ W  g* r( B
      

    ( l3 O# c; m! \0 O, ^  M* m; Q! J
    5 }/ z  N; I7 K  l
    Les trois poèmes suivants sont sélectionnés dans l’oeuvre <Le livre de Jade > par Judith Gautier, celle qui est fille de Théophile Gautier. Judith apprit le chinois avec un exilé, TIN Tun-Ling, celui qui a été recueilli à Paris par son père.  Tin-tun-ling, né en 1831 et mort en 1886, est un homme de lettres chinois, celui qui s’exila à Paris en 1861. Charles Clermont-Ganneau (un orientaliste français) l’a rencontré à Paris en 1862, puis Ganneau présenta Tin-tun-ling à Théophile Gautier.  Théophile s’est pris d’amitié pour lui, et l’a embauché pour donner des cours de chinois à sa fille Judith en 1863. 1 L" y1 o8 D% e
    $ i, t2 z) _, N' N- b+ M9 ^3 ^! \9 C) N
    <Le livre de Jade > est une anthologie des poésies chinoises anciennes, celles qui ont été traduit par Judith Gautier. Cette anthologie fit découvrir au public français les grands poètes classiques, tel que Li-Taï-Pé, Thou-Fou, Sou-Tong-Po, Ouan-Ouey, selon une composition thématique: les amoureux, la lune, les voyageurs, la cour, la guerre, le vin, l'automne. les poètes; Celle-là a paru la première fois en 1867 sous le pseudonyme de Judith Walter. Aujourd’hui il est difficile de distinguer certains textes originaux sur les poèmes chinois par rapport aux traductions française, parce que une bonne partie est des créations de Judith Gautier elle-même. On peut également dir que Judith re-composer la plupart des poèmes chinois dans sa anthologie  connue <Le livre de Jade >.
    , }4 w3 f- @# F3 R
    - G- ]3 y  ~" y  u$ D8 K# C8 @3,  ♪ LA FLÛTE MYSTÉRIEUSE 6 n. w' X* Z; _: G; C1 }3 p0 O

    7 b. l  W8 a, j9 o( x                
    LA FLÛTE MYSTÉRIEUSE  - Li-Taï-Pé
    5 F2 V7 U5 l! F% W& {
    ) |8 k" M) \) S. K1 V+ qUn jour, par-dessus le feuillage et les fleurs embaumées, le vent m'apporta le son d'une flûte lointaine.! P. l; Q- r5 X8 I' j4 d3 E' l* m

    1 a. w. Y7 r- j! \9 Y, K1 `$ wAlors, j'ai coupé une branche de saule, et j'ai répondu une chanson.
    % W) g: \' T/ ]0 }9 p. |$ l
    ) {* I, A2 M) f6 G, ]5 t5 qDepuis la nuit, lorsque tout dort, les oiseaux entendent une conversation dans leur langage.
    ; i: ^$ d" d8 E% D. t1 s
    6 o1 `" H# n# o  g, a* }$ s

    ' \/ g2 k6 k- a9 X6 P6 z
    笛音秘 -李太白
    $ U% j, G1 z* H/ O  [3 e" @* c1 K; x# k. p! d; Q3 P
    那一天,有遥远的笛声,随风而来,掠过树叶,掠过吐芬的花儿
    + H! m+ k$ ]* ]+ m) J" }1 t% l怀笛声而折柳,且弦歌以和之( l7 c! H/ S9 F) }( w
          待夜深人寐,尚听飞鸟谈欢
    ' p! {' E( M3 B/ ?
      n! o& j) V! i9 @  ]+ e
    4,  ♪ LA FEUILLE SUR L'EAU ( o3 f4 C- C! m( b

    1 ^) V; Y1 K/ B: B   
     LA FEUILLE SUR L'EAU  - Ouan-Tsi
    ) z, G7 E; ]/ q; ?2 N" m, w
    0 C/ S) Z' p, S+ P, o5 VLe vent a décroché une feuille de saule ; elle est tombée légèrement dans le lac et s'est éloignée, balancée par les vagues. 9 E3 _$ e; ?4 h* P
    9 J5 k) P( Z8 N5 N
    Le temps a effacé de mon cœur un souvenir, un souvenir qui s'est lentement effacé.
    & h) C/ ~6 I7 W- Q% d0 v# o      Étendu au bord de l'eau, je regarde tristement la feuille de saule qui voyage loin de l'arbre penché.
    5 w& q# K/ ^+ L0 e' ]! l1 D% j/ w
    : I8 {- S) O2 L' s7 UCar depuis que j'ai oublié celle que j'aimais, je rêve tout le jour, tristement étendu au bord de l'eau.
    % u5 y3 d8 B* ]
    , u1 h8 i/ r  I$ E! k- iEt mes yeux suivent toujours la feuille de saule, et maintenant elle est revenue sous l'arbre, et je pense que dans mon cœur le souvenir ne s'est jamais effacé.
    $ \: @) b9 G0 h1 O
    - T# c! ]6 G7 U9 D

    ) P! J! d& p" H& Z2 q" A
    水上叶 -王绩 或 王籍& R* n; t0 X1 H  D- K

    ' Q' @' {+ O2 A2 P" C一片柳叶随风而落,轻轻飘入湖中,随波摇曳,渐行渐远) ~$ Z5 h. t  M/ j: \8 Y
    时间流放了我的那颗心,还有那段回忆,那段慢慢被忘却的回忆
    % R$ \! k: t* P5 [水畔随行,维我忧伤,望柳叶遂行遂远,终至远离岸边那棵低身斜树
    5 U3 V* w- Z# e! `, y自忘情于我之所爱,悲日皆浮梦,所梦在何?在水之边5 e) h5 E4 u) w7 Q1 \: R6 x
    我之所目,随浮叶而逐流,我之所爱,若临旧柳,乃惊觉,于心深处,爱景俱在,未失片羽
    3 n1 @2 P. ~' Q! z
    ( c' L7 V- d, B

    , Z8 ]+ o$ t5 g5,  ♪ FLEUR DÉFENDUE & k/ m% s1 ?8 d! k
      
    FLEUR DÉFENDUE  Li-Taï-Pé
    6 L! _8 w: {6 l- q6 }
    / t$ y' U: B; U, y$ _Sous la claire lune d'automne, l'eau agitée secoue ma barque.
    * T; E( h" D# k6 C3 I
    , I% X3 x' v  d' j( L; K5 ?( t2 zSolitaire, je vogue sur le lac du Sud, et je cueille des lotus blancs.% ^$ c) ~$ ]5 ?3 A' M5 t4 z4 |
    % @( n: x' f' ^
    Oh ! qu'elle est belle, la blanche fleur du lotus !... Qu'elle est délicate et délicieuse ! Un ardent désir me dévore de lui avouer la passion qu'elle m'inspire.
    8 Q8 v& v; P' [+ p1 u+ ]4 i+ E! b) }: B# E
    Hélas !... une tristesse mortelle submerge mon cœur... l'embarcation s'en va à la dérive, sur les eaux narquoises, qui s'en font un jouet.

    , ?# \% }1 n; B# M8 k! K0 M) P; D( |' Z. u! k: _
               
    禁之花 -李太白   
    , M9 F" _3 K% F0 l   7 l  i) E) ^, |/ u! M/ J7 h' W1 k% e
    秋月朗照,水摇扁舟
    5 W0 V4 \  Q* n孤舟荡南湖,独撷白莲花
    % z* h& i4 `5 j美哉芙蕖!何其白丽,何其娇嫩,何其芬芳!激怀阔荡,遣我以情,诉之在迫,彼之灵兮,于我何重焉!- X; H# g- {: O9 f/ [% q$ b- v
    唏嘘哉!深哀难抑,心为据止。点水扁舟,舟不知所往,似有笑从水中来,恍惚兮其庶几为玩物哉

    * A3 X8 n4 _9 ]. r9 C! v# H
      b4 h( m, [- j2 P2 F: ?  g
    5 h8 M) a) h3 W& W; R

    本帖子中包含更多资源

    您需要 登录 才可以下载或查看,没有帐号?免费注册

    x

    评分

    2

    查看全部评分

    该用户从未签到

    发表于 2018-9-28 06:16:35 | 显示全部楼层
    本帖最后由 reuse 于 2018-10-6 22:34 编辑
    7 h. ]7 ]" P/ i
    8 l+ k9 S* |/ |* A3 A       。
  • TA的每日心情
    开心
    昨天 09:04
  • 签到天数: 217 天

    [LV.7]常住居民III

    发表于 2018-11-6 21:16:29 | 显示全部楼层
    支持一下 以前学二外的时候 也经常听法语歌
    您需要登录后才可以回帖 登录 | 免费注册

    本版积分规则

    顶部qrcode底部
    关注公众号送论坛充值码
    关注微信公众平台
    关注微信公众号 pdawiki,获取邀请码,看文抢积分,抽奖得浮云! Follow our Wechat official account "pdawiki", get invitation codes, and play the lottery to earn points (积分)!

    小黑屋|手机版|Archiver|PDAWIKI |网站地图

    GMT+8, 2019-7-19 04:10 , Processed in 0.182700 second(s), 11 queries , MemCache On.

    Powered by Discuz! X3.4

    © 2001-2017 Comsenz Inc.

    快速回复 返回顶部 返回列表